Appel aux privés à ne pas abaisser les prix de stockage des pommes de terre

L’Union Tunisienne de l’Agriculture et de la Pêche (UTAP) a appelé les propriétaires d’entrepôts pour le stockage des pommes de terre de saison à respecter le prix de réception  fixé officiellement à 450 millimes le kilo.

 Dans un communiqué publié lundi 6 mai, l’organisation agricole a affirmé que « les producteurs de pommes de terre saisonnières ne vont pas brader leurs récoltes à un prix plus bas que celui fixé, surtout que certains propriétaires d’entrepôts privés ont eu recours à des pratiques de réduction des prix durant ces dernières années ».

 L’Etat a programmé un stockage de près de 40 mille tonnes dont 12 mille tonnes seront stockées par le Groupement interprofessionnel des légumes, 3 mille tonnes par l’Office des terres domaniales alors que le reste va être assuré par les privés (25 mille tonnes) qui les achèteront des producteurs.

 Il a été procédé à l’augmentation des prix à la réception des pommes de terre de 50 millimes le kilo, pour atteindre 450 millimes le kilo, alors que le prix est de 400 millimes le kilo depuis 2008, et ce, dans le cadre de la constitution d’un stock régulateur.

  Selon l’UTAP, les privés ne respectent pas ces tarifs et exercent plutôt des pressions sur les prix.

 L’organisation agricole a précisé que la répartition des quantités de pommes de terre stockées entre les gouvernorats se fait selon les superficies semées et les capacités de stockage disponibles.

 Au cours de l’actuelle saison, 11 mille hectares ont été semés de pommes de terre, pour une production nationale prévue de l’ordre de 200 à 220 mille tonnes, alors que 600 hectares ont été consacrés à la production de semences.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here