Le ministère de la Justice s’engage à protéger les magistrats et leurs familles contre toute menace

Le ministère de la Justice s’est engagé, vendredi 3 mai, à protéger, en coordination avec le ministère de l’Intérieur, les magistrats et leurs familles contre toute menace de mort.

« Les lettres de menace de mort adressées, récemment, à nombre de magistrats constituent un précédent dangereux », souligne le ministère dans un communiqué, affirmant avoir ordonné l’ouverture d’une enquête pour déterminer les auteurs de ces actes.

Selon l’Association des magistrats tunisiens (AMT) et l’Observatoire tunisien pour l’indépendance de la magistrature (OTIM), « des lettres de menace de mort ont été adressées à la présidente de l’AMT Kalthoum Kannou ainsi qu’à des magistrats relevant des chambres criminelle, correctionnelle et d’instruction près le  Tribunal de première instance et de la Cour d’appel de Sfax I ».

Dans des déclarations publiées à cette occasion, ils appellent les ministres de la Justice et de l’Intérieur à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les magistrats et à ordonner  une enquête pour identifier les auteurs de ces actes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here