Le Crédit Suisse poursuit en justice son ancienne vice-présidente, désormais employée chez Goldman Sachs

Crédit Suisse, la deuxième plus grande banque en Suisse, a porté plainte, hier, contre Agostina Pechi, son ancienne vice-présidente chargée des marchés émergents. Selon l’agence Reuters, la banque suisse accuse son ancienne employée d’avoir  « volé des documents confidentiels et transféré des secrets commerciaux à son nouvel employeur, Goldman Sachs Group».

Dans la plainte déposée au tribunal de Manhattan, les responsables du groupe zurichois assurent que dans les mois précédant sa démission Agostina Pechi avait envoyé, à partir de son compte de messagerie personnel, des « documents confidentiels et très sensibles », y compris les bases de données, les informations de contact des clients et les objectifs de l’équipe de vente.

Le porte-parole de Goldman Sachs s’est abstenu de tout commentaire. L’affaire risque de prendre une grande ampleur dans les semaines à venir. Les deux prestataires financiers sont en effet parmi les plus grandes banques d’investissement du monde, et les intérêts mis en jeu sont importants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here