Mahdia: des éleveurs appellent à revoir à la hausse l’approvisionnement en sédari

Les participants aux travaux de la réunion périodique de la commission régionale élargie pour la distribution de la matière de Sédari (son de blé) à Mahdia, ont appelé jeudi soir 2 mai, le ministère de l’Agriculture à revoir à la hausse la quote- part de la région, pour satisfaire la demande des éleveurs.

Des représentants de l’Union régionale de l’agriculture et de la pêche et des unions locales, le commissariat régional à l’agriculture (CRD) et l’Office des céréales ainsi que plusieurs intervenants dans le secteur de la distribution ont souligné la nécessité de renforcer le contrôle sur la vente de la matière d‘essadari au “marché noir”.

Ils ont appelé le commissariat régional au commerce à Mahdia et les agents de la sécurité et de la Garde nationale dans la région à mettre fin au monopole de cette matière et à maîtriser les coûts.

Le directeur régional de l’Office de l’élevage à Mahdia a mis l’accent sur la nécessité de faire profiter les éleveurs de camélidés des prix préférentiels d‘essadari, ajoutant que cette initiative contribuera au renforcement du troupeau des camélidés, notamment dans les différentes délégations du gouvernorat de Mahdia.

Le gouverneur de Mahdia avait signé le mois dernier une convention-cadre sur le financement des projets d’élevage des camélidés dans les délégations du gouvernorat, avec la participation de plusieurs associations et directions régionales.

La quote- part du gouvernorat de Mahdia en  sédari est de 620 tonnes distribuées aux agriculteurs et de 470 tonnes aux propriétaires des usines de transformation des fourrages dans la région“, a indiqué le président régional de l’office des céréales de Mahdia, Rafik Ben Mansour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here