Les transferts sociaux s’élèveront à 25% du PIB en 2013

«La valeur des transferts sociaux prévus en 2013 s’élèveront à 25% du PIB », a déclaré Khalil Zaouia, ministre des Affaires sociales, en affirmant qu’ « il est inadmissible de réserver le tiers du budget à la compensation».

Lors de la rencontre périodique à la Kasbah, le ministre des Affaires sociales a indiqué que la consultation nationale, qui sera organisée cette année concernant la Caisse générale de compensation, permettra d’examiner la question des transferts sociaux et les moyens d’en améliorer la gestion et l’utilisation de ses fonds, afin que cet effort soit désormais déployé par toute la Tunisie et non plus uniquement à travers le budget de l’Etat.

Le responsable a, également, fait savoir l’importance de la contribution des composantes de la société civile à l’appui des efforts de l’Etat dans la lutte contre la pauvreté, et ce, pour aider les familles nécessiteuses et promouvoir les régions déshéritées.

Chiffres clés

La valeur des transferts sociaux a enregistré durant l’année 2012 une augmentation sans précédent puisqu’ils ont atteint 17 milliards de dinars. Ces transferts atteindront 19,7 milliards de dinars en 2013.

Concernant la répartition de ces transferts, le tiers est réservé aux secteurs de l’éducation, l’enseignement, la formation et la santé. Cela reflète l’importance des efforts déployés pour la promotion des ressources humaines.

Un autre tiers est destiné aux indemnités et services sociaux proposés par les caisses de sécurité sociale, alors que 28% sont consacrés à la compensation et aux fonds de soutien et d’appui, à l’instar des primes accordées dans le cadre du programme nationale d’aides aux familles à ressources limitées, le Fonds national de l’emploi et les interventions en vue d’améliorer la qualité de la vie.

Durant l’année 2012, la Banque Tunisienne de Solidarité (BTS), qui a étudié 11500 dossiers, a pu, de son côté, finaliser 2012 dossiers d’une valeur de 21 MD.

La BTS prévoit l’octroi, en 2013, de 15 mille crédits d’une valeur totale dépassant 154 MD pour la création de 22 mille postes d’emploi.

Parmi les crédits accordés, 4500 crédits seront octroyés aux diplômés de l’université.

Le nombre des associations autorisées pour octroyer des petits crédits a atteint 289 associations.  Ces associations ont accordé, jusqu’à la fin de l’année précédente, près de 588 mille crédits, dont 45,7% étaient destinés aux régions situées à l’ouest du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here