La Tunisie demande à la France de convertir une partie de ses dettes en projets de développement

Le ministre des Finances, Elyes Fakhfakh, a renouvelé, lundi 29 avril, à Tunis, lors d’un entretien avec François Gouyette, ambassadeur de France en Tunisie, « la demande de la Tunisie de convertir une partie de ses dettes envers la France en projets de développement mixtes ».

 Il a évoqué, également, l’alternative d’accorder à la Tunisie une garantie lui permettant d’émettre sur le marché financier international des titres équivalant à ses créances.

Selon un communiqué du Département des Finances, M. Gouyette a réaffirmé, de son côté, le soutien de son pays à la Tunisie, notamment, dans le domaine financier.

 Il a annoncé, à cette occasion, l’organisation prochaine d’une série de rencontres entre des responsables tunisiens et français pour trouver les solutions adéquates concernant la situation des dettes tunisiennes détenues par la France.

L’entretien, qui s’inscrit dans le cadre des préparatifs de la visite prévue, en juillet 2013, du ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a permis d’évoquer les grands axes du partenariat économique tuniso-français et d’examiner les moyens à même de le renforcer davantage, à la lumière de l’évolution des conjonctures économiques dans les deux pays.

Il a permis, aussi, de souligner la nécessité de consolider la coopération tuniso-française, notamment, dans les domaines de la micro-finance et de l’économie sociale solidaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here