Les ennuis de santé de Bouteflika pourraient chambouler l’agenda politique national

A un an de l’élection présidentielle en Algérie, la presse locale s’interroge sur les conséquences de l’état de santé du président Bouteflika, en mettant toutefois en avant son bulletin de santé rassurant, après son hospitalisation samedi à Paris.

Spéculations

Sous le titre « La maladie du président nourrit les spéculations », le quotidien francophone El Watan estime que « la nouvelle alerte sur l’état de santé de Bouteflika pourrait chambouler l’agenda politique national« . La question d’un quatrième mandat du président refait surface. «  Tout dépend de l’état de santé du président,  s’il retrouve sa santé, il aura son quatrième mandat », estime un politologue cité par le journal.

Pour Rachid Grim, un autre politologue cité par El Watan,  » la question d’un quatrième mandat ne se posera plus. C’est fini. » Il affirme que les décideurs ont déjà pensé à ce cas de figure et « qu’il ne serait pas étonnant qu’ils nous sortent du chapeau une personne qu’ils auraient préparée et qui aurait fait l’objet de négociations; le futur candidat passant comme une lettre à la poste« . Le journal francophone Le Quotidien d’Oran, plutôt favorable au président Bouteflika en général, abonde dans le même sens en estimant à la Une qu’une «  présidentielle sans Bouteflika n’est pas un gage de changement « .

Passer la main

L’éditorialiste de ce quotidien de l’ouest du pays écrit qu’il « est irrécusable que le nouvel ennui de santé du chef de l’État oblige à s’interroger sur ses capacités à diriger le pays ». « Reste qu’il comprenne avec lucidité que le moment est venu pour lui de passer la main dans des conditions sereines et démocratiques« , poursuit-il.

Le Soir d’Algérie souligne dans un article à la Une que «  le mandat présidentiel en cours  apparaît en tous points comme le mandat de trop  » et que sa maladie est  » le coup de grâce pour le quatrième mandat « .

Selon l’agence AFP, la presse gouvernementale a publié le bulletin de santé du président en rassurant sur son état.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here