Khalil Zaouia : « Le déficit des caisses sociales est préoccupant »

Le ministre des Affaires sociales, Khalil Zaouia, a reconnu jeudi 25 avril que la situation financière de la Caisse nationale de retraite et de prévoyance sociale est difficile. Il a souligné que des mesures urgentes s’imposent afin de garantir les fonds nécessaires pour renflouer la caisse et lui permettre d’honorer ses engagements envers ses affiliés.

Le ministre a précisé que l’insuffisance de liquidités de la CNRPS est imputable à l’exploitation des provisions pour le financement des antécédents accumulés par le régime de retraite au cours des dernières années et qui ont atteint 213,6 millions de dinars en 2012 en raison de plusieurs facteurs dont, notamment, les changements démographiques.

Zaouia a signalé que la CNRPS a bénéficié en 2013 d’une avance de 150 millions de dinars attribuée par le ministère de tutelle au titre des régimes sociaux.

Il a rappelé que la caisse a bénéficié également en 2008 et en 2011 de deux avances de 70 et 30 millions de dinars qui ont été totalement remboursées en 2012.

Par ailleurs, Zaouia a indiqué que la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) enregistre un déficit de 70 millions de dinars tandis que la Caisse nationale d’assurance-maladie a enregistré un déséquilibre financier de plus de 50 millions de dinars au cours de cette année.

Le ministre a fait remarquer que la réforme globale des systèmes de sécurité sociale nécessite beaucoup de temps indiquant que le quatrième chapitre du contrat social souligne la nécessité de revoir tous les régimes de sécurité sociale en se basant sur une étude qui sera réalisée avec la participation des signataires du contrat et des professionnels en vue d’identifier les origines de la dégradation de la situation financière et de la qualité de service dans ces caisses.

S’agissant des directions administratives et techniques de la promotion sociale, le ministre a souligné la nécessité de garantir la neutralité de ces institutions et leur indépendance, conformément à la circulaire n°6 du ministre des Affaires sociales datée du 22 mars 2013.

Abordant les aides sociales, Zaouia a mis l’accent sur l’importance de repenser ce régime qui était utilisé à des fins politiques. Il a appelé à la mise à jour de la base de données des personnes démunies, en association avec la société civile.

Dans ce contexte, il a annoncé que l’opération de recensement démarrera au cours de cette année et s’étalera sur deux ans pour actualiser le répertoire national des familles nécessiteuses bénéficiaires d’aides sociales dont le nombre en 2012  a atteint cinq mille familles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here