Hollande en Chine : Rééquilibrage des échanges commerciaux

A  l’issue d’un déjeuner restreint qui réunissait les couples présidentiels, François Hollande et sa compagne Valérie Trierweiler actuellement en visite en Chine, ainsi que le numéro un chinois, Xi Jinping, et son épouse, le président français a déclaré, aujourd’hui, vendredi 26 avril, que ses interlocuteurs chinois avaient « parfaitement répondu » à son souhait de parvenir à un rééquilibrage des échanges commerciaux lourdement déficitaires au détriment de la France.

Déficit abyssal

L’hôte de l’Elysée a évoqué à bord de l’avion qui le menait de Pékin à Shanghai, au deuxième jour de sa visite en Chine, le « rééquilibrage » des échanges, « l’ouverture » du marché chinois ou « l’investissement chinois en France », tout comme les nouveaux domaines jugés « prioritaires » par la France : développement urbain, agroalimentaire, santé et économie numérique.

Les Chinois, a poursuivi François Hollande, « ne veulent pas être regardés comme un pays qui recherche des excédents » commerciaux, en citant les propos du dirigeant chinois, lors de leur entretien un peu plus tôt dans la journée. « Je lui ai répondu : je ne recherche pas des déficits », a-t-il encore confié.

Le déficit commercial de la France à l’égard de la Chine est abyssal. Plombant les résultats du commerce extérieur français, il s’est encore élevé l’an dernier à près de 26 milliards d’euros, soit 40 % environ du déficit global.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here