Vents violents et pluie sur Béjà : rien que des dégâts à déplorer

Environ cent arbres ont été déracinés et des toits de maisons rudimentaires endommagés dans les villages de Nagachia, Thibar et Sidi Ismaïl (gouvernorat de Béja), durant la nuit du mercredi 24 à jeudi 25 avril, à la suite des pluies et des vents violents.

La circulation a été interrompue et des routes ont été bloquées, notamment la route Tunis/Béja, et celle reliant Sidi Ismaïl à Nefza, ce qui a nécessité l’intervention des brigades de la Protection civile pour  dégager les arbres des routes et rétablir la circulation

Des sources officielles précisent qu’aucune perte en vies humaines n’est à déplorer et que les personnes prises de panique après la destruction de leurs logements ont été secourues.

D’autre part, les équipes des services agricoles ont été déployés dans toutes les délégations et les imadas de Béja, pour évaluer les dégâts causées aux récoltes et aux terres agricoles, par les pluies et les vents.

Le chef du service de la promotion de la production végétale au commissariat régional au développement agricole de Béja, Youssef Azabou, a affirmé qu’il « prévoit des dégâts de différents degrés pour les arbres fruitiers, surtout les amandiers, les figuiers et les vignes dont les fruits sont encore fragiles et loin d’être résistants au vent violent« . Il a évoqué, aussi, de possibles dégâts pour les oliviers et les serres, dans la délégation de Nefza.

La même source a indiqué qu’en parallèle, les pluies  seront bénéfiques, pour les grandes cultures, en particulier le blé, surtout que le froid et la pluie lui permettent de bien se développer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here