Malversations et corruption: l’ancien ministre des Finances égyptien condamné par contumace à la prison à vie

L’ancien ministre des Finances égyptien, Youssef Boutros-Ghali a été condamné hier, par contumace, à la prison à vie, dans une affaire de corruption.

Boutros-Ghali, dont l’oncle Boutros Boutros-Ghali a été le Secrétaire général de l’ONU de 1992 à 1996, a servi comme ministre des Finances pendant le règne du président déchu Hosni Moubarak. Après la chute du régime, il a fui le pays et été condamné par contumace en 2011 à 30 ans de prison dans des affaires de malversation.

Dans l’affaire d’hier, Boutros-Ghali a été accusé de gaspiller 13 millions de livres égyptiennes (1,9 million de dollars) de fonds publics dans une transaction  impliquant des coupons utilisés pour la distribution de gaz de cuisine subventionné.

Beaucoup d’anciens fonctionnaires ont été reconnus coupables de malversations et de corruption depuis la chute de Moubarak, mais les procédures judiciaires se sont avérées longues et complexes, mettant ainsi en évidence les difficultés de la justice transitionnelle dans le pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here