Le Centre de Tunis pour la liberté de la presse dénonce l’arrestation arbitraire d’un journaliste de la chaîne « El Moutawasset »

Dans un communiqué rendu public le 23 avril, le Centre de Tunis pour la liberté de la presse a annoncé l’arrestation arbitraire du  journaliste de la chaîne privée « Al Moutawasset », Bassem Ben Khalifa, par un agent de police, dans la ville de la Marsa (banlieue de Tunis), au moment où il était en train de réaliser un reportage sur le secteur du tourisme en Tunisie.

Toujours selon le même communiqué, Ben Khalifa a  déclaré à l’Observatoire de Tunis pour la liberté de la presse, qu’un agent de sécurité a arrêté la voiture qui conduisait le staff de la chaîne en dépit d’un signalement bien visible sur le pare-brise de la voiture renseignant qu’il s’agit d’une équipe de journalistes.

Il a  précisé, également, que lorsqu’il a laissé entendre l’urgence qu’il y avait  à achever son travail, documents à l’appui, il fut surpris de se voir dessaisi de sa carte d’identité et de l’emblème « Presse » de dessus le pare-brise avant d’être conduit par l’agent, qui l’a menacé de porter plainte pour voies de fait contre un fonctionnaire agissant dans l’exercice de ses fonctions, à un proche poste de police sans aucun égard.

Ben Khalifa a déclaré, également, qu’un officier est intervenu et a empêché la rédaction d’un PV à cet effet, mettant fin à l’incident en lui permettant de quitter les lieux.

Le Centre de Tunis pour la liberté de la presse, solidaire avec  Bassem Ben Khalifa ainsi qu’avec tout le staff de la chaîne « Al Moutawasset », entravée dans l’exercice de ses fonctions journalistiques, appelle le ministère de l’Intérieur à  donner les instructions nécessaires à ses agents afin de faciliter le travail des journalistes et de leur éviter tout empêchement sans raison valable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here