Maya Jribi : ” Nous voulons un dialogue qui unisse et non pas qui divise”

  « Le dialogue est devenu une nécessité urgente pour parvenir à un consensus à même de permettre d’assurer la réussite de la deuxième phase de transition démocratique », a souligné, dimanche 21 avril, la secrétaire générale du Parti républicain (PR), Maya Jribi.

   Lors d’un meeting à Ben Arous, Maya Jribi a fait état des efforts engagés pour persuader l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) de prendre part au dialogue national qui, a-t-elle dit, constitue une « revendication partagée ».

   « Nous voulons un dialogue qui unisse et non pas qui divise », a-t-elle affirmé, plaidant, à cet égard, contre toute forme d’exclusion.

   Elle a, dans le même contexte, appelé tous les partis et toutes les organisations à prendre part à ce dialogue afin de parvenir à un consensus autour de la date des élections, de la nature du régime politique, de la loi électorale et des moyens de garantir la neutralité de l’administration et de lutter contre la violence.

   « Le consensus autour de ces questions est le seul moyen d’écourter la durée de la mission de la Constituante et de passer finalement à la réalisation des élections », a-t-elle  ajouté.

   « Le Parti républicain ne ménagera aucun effort pour assurer la réussite du dialogue national », a-t-elle indiqué, réaffirmant l’engagement du parti à rester ouvert à toute autre proposition de dialogue, en cas d’échec des démarches entreprises pour convaincre l’UGTT et un plus grand nombre de partis et organisations à s’associer à ce dialogue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here