ILEF met en garde contre la privatisation des banques publiques

Dans un communiqué rendu public le 20 avril 2013, l’observatoire national ILEF pour la protection du consommateur et du contribuable, a mis en garde contre toute tentative de privatiser les banques publiques tunisiennes. « Ces banques, et en dépit  de leurs situations  financières fragiles, sont considérées comme des fleurons de l’économie nationale et constituent un patrimoine propre à tous les Tunisiens, qu’il est inconcevable de céder ou de vendre dans la conjoncture actuelle », lit-on dans ce communiqué.

ILEF recommande  la mise en place de plans de restructuration au niveau de ces banques publiques, se focalisant sur l’épuration des situations financières, à travers entre autres la cession de quelques éléments de leurs actifs et le recentrage de l’activité vers les cœurs métiers et les cibles pertinentes. Selon cet observatoire, il convient également d’améliorer la gouvernance et la transparence de ces établissements, d’ouvrir une partie du capital aux salariés et d’élargir le flottant, afin de dynamiser encore plus le marché boursier et de mobiliser de nouveaux apports financiers,des investissements aptes à consolider les fonds propres de ces banques.

L’observatoire se positionne clairement contre la privatisation des banques publiques et pour les opérations de rapprochement ou de restructuration, et ce dans l’intérêt national de l’économie de laa Tunisie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here