Irak: la vague d’attentats s’amplifie

Carte via Google Maps

A deux jours des élections provinciales irakiennes, la vague d’attentats meurtriers en Iraq se poursuit.

Jeudi soir, aux alentours de 22h heure locale  (20h heure tunisienne), une bombe a secoué la ville irakienne de Bagdad, tuant au moins 27 personnes, et en blessant une cinquantaine.

La déflagration a eu lieu au « café Dubaï »,  un café populaire fréquenté par des jeunes.

L’explosion a ravagé le petit centre commercial, situé dans une artère du quartier sunnite d’Amriya, dans la banlieue ouest de la capitale. Le café était au deuxième étage de celui-ci.

Une grande majorité des personnes décédées et blessées seraient ainsi des jeunes hommes mais, d’après les sources, il y aurait aussi trois enfants et une femme qui ont été tués.

Les photos et les profils facebook des jeunes victimes de cet attentat circulent déjà sur les réseaux sociaux.

Aucun groupe n’a encore réclamé cet attentat.

Depuis lundi, plusieurs explosions meurtrières ont fait une cinquantaine de morts, et des centaines de blessés dans plusieurs villes clé du pays. Ce serait, d’après les experts, une façon de semer la terreur dans la vie des irakiens pour qu’ils ne votent pas ce samedi.

Les tensions sont vives entre les communautés des deux branches principales de l’islam en Irak. En effet, depuis décembre 2012, il y a eu plusieurs manifestations anti-gouvernementales par la population sunnite qui se sentirait marginalisé par le gouvernement chiite, mené par le Premier ministre Nouri al-Maliki.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here