15 000 emplois menacés dans le bassin minier de Gafsa

Les mouvements de sit-in et de protestations sociales  qu’ont connus la Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG) et le Groupe chimique tunisien (GCT) depuis le déclenchement de la révolution, ont fait que plus de 15 000 emplois soient menacés dans le bassin minier de Gafsa.

La situation risque d’empirer si rien n’est fait pour contrer la baisse de la production de phosphate, qui n’a pas dépassé 20% de la capacité de production nationale, au cours du premier trimestre 2013. Ce cri d’alerte est lancé  par Mehdi Jomaâ, ministre de l’Industrie, qui clôturait mercredi la conférence des directeurs régionaux de l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here