Le Conseil des ministres décide la fixation des prix de certains produits de grande consommation

Le Conseil des ministres réuni ,mercredi 17avril, au Palais du gouvernement à la Kasbah sous la présidence du chef du gouvernement provisoire, Ali Larayedh, a décidé l’augmentation de la prime de risque octroyée au profit des agents des forces de sûreté intérieure et la fixation des prix de certains produits de grande consommation et recommandé l’accélération de l’enquête sur l’assassinat de Chokri Belaid.

Le ministre auprès du chef du gouvernement, Noureddine Bhiri, a  souligné que le conseil a auditionné un rapport présenté par les ministres de l’intérieur et de la défense nationale sur la situation sécuritaire dans le pays et les efforts déployés visant la protection des frontières et la lutte contre la délinquance, le crime organisé, la contrebande et la prolifération du phénomène de la drogue.

Le conseil des ministres a souligné la nécessité de renforcer le déploiement sécuritaire et la protection des citoyens et de leurs biens, insistant sur la nécessité de mettre un terme aux atteintes au prestige de l’Etat.

Il a, également, appelé à poursuivre toute personne impliquée dans un quelconque crime et à accélérer les recherches pour dévoiler les circonstances de l’assassinat de Chokri Belaid dans les plus brefs délais.

S’agissant de la sécurité en Tunisie, le conseil a, d’autre part, recommandé d’examiner, au plus vite, le projet de loi portant amendement des dispositions de la loi 1969 relatives au rassemblement, ainsi que le projet de loi relatif à la protection des établissements sécuritaires, outre l’amendement d’un ensemble de lois relatives à la couverture sociale des accidents du travail des agents de la sûreté intérieure.

Le conseil des ministres s’est, également penché sur l’économie en Tunisie, en  auditionnant  les ministres du commerce et de l’agriculture sur les prix, l’approvisionnement, le stockage et la production, ainsi que sur les préparatifs engagés pour le mois de ramadan, appelant à lutter contre la spéculation et la contrebande, à contrôler les circuits de distribution et à mettre fin à l’escalade des prix.

Il a été, ainsi, décidé de fixer dans les plus brefs délais, les prix de certains produits de grande consommation en l’occurrence, les œufs, l’eau minérale, les viandes rouges, la pomme de terre et les huiles végétales, de manière à préserver le pouvoir d’achat du citoyen.

Le conseil des ministres a, en outre, recommandé l’amendement de la loi 112 de décembre 1983 portant statut général des personnels de l’Etat, des collectivités locales et des établissements publics à caractère administratif, et notamment le 2e alinéa portant organisation du travail des agents de l’ordre judiciaire, financier et administratif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here