Jerandi transmet un message rassurant sur la situation politique et sécuritaire en Tunisie

Les travaux de la dixième réunion des ministres des Affaires étrangères du Dialogue5+5 ont été sanctionnés par l’adoption de la « Déclaration de Nouakchott » traduisant la volonté d’œuvrer davantage à raffermir les liens de coopération et de partenariat en Méditerranée Occidentale.

S’exprimant lors de cette rencontre tenue le 16 avril 2013, à Nouakchott, le ministre des Affaires Etrangères, Othman Jerandi, a souligné la pertinence que revêt le Dialogue 5+5, en tant que forum de concertation particulièrement dans la conjoncture régionale actuelle marquée par de profondes transformations politiques, sociales et économiques, l’émergence de nouveaux défis et la recrudescence des menaces sécuritaires. Dans ce contexte, il a réitéré l’attachement de la Tunisie à ce Dialogue ainsi que sa volonté de contribuer à son enrichissement.

Le ministre, qui conduisait la délégation tunisienne aux travaux de cette dixième réunion, a passé en revue les secteurs de coopération internationale prioritaires en Méditerranée Occidentale, appelant à élargir et à approfondir notamment la dimension économique de ce Dialogue. Il a, à cet égard, souligné la place primordiale des investissements en tant que catalyseur de développement solidaire et générateur d’emplois, selon un communiqué de presse du ministère.

Jerandi a invité ses homologues méditerranéens à porter une attention particulière à l’aspect humain du partenariat entre le Sud et le Nord de la Méditerranée préconisant une approche globale et équilibrée fondée sur la mobilité, l’interaction des cultures et le transfert du savoir.

Devant l’acuité des défis auxquels font face les pays du bassin Occidental de la Méditerranée, notamment les disparités régionales, la pauvreté, le terrorisme et le crime organisé, le ministre a appelé à la conjugaison des efforts pour édifier un espace commun de paix, de stabilité et de prospérité.

Jerandi a relevé l’importance de créer une synergie entre les différents processus euro-méditerranéens, en vue de leur imprégner davantage de complémentarité, de cohérence et d’efficacité.

Le ministre des Affaires étrangères a livré un message rassurant sur la sécurité  en Tunisie, mettant en exergue la visibilité politique dégagée du consensus autour des principales échéances à venir et la stabilisation de la situation sécuritaire. Ces avancées ont imprimé positivement les indicateurs économiques qui ont connu une nette amélioration.

En marge de la réunion, le ministre des Affaires étrangères a eu des entretiens bilatéraux avec les Chefs des délégations algérienne, française, maltaise, italienne, portugaise et espagnole. Ces rencontres ont été une occasion d’aborder l’évolution des relations de coopération bilatérale et les principales questions d’actualité à l’échelle régionale et internationale.

Le ministre a fait état de l’évolution de la situation politique en Tunisie et des progrès enregistrés dans le processus de transition démocratique, rappelant que les autorités tunisiennes ont établi une feuille de route pour la rédaction de la nouvelle constitution et la tenue des prochaines élections législatives et présidentielles.

Les interlocuteurs méditerranéens ont salué ces développements sur la voie de la démocratisation et de la stabilisation de la Tunisie, faisant part de leur confiance quant à la réussite de l’expérience tunisienne.

La prochaine réunion des ministres des Affaires étrangères du Dialogue 5+5 se tiendra, à Lisbonne, en avril 2014.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here