Lancement du projet « L’intégration de la migration dans la planification du développement »

Le Secrétariat d’Etat aux Migrations et aux Tunisiens à l’Etranger et le Système des Nations Unies, avec le soutien de la Direction du Développement et de la Coopération (DDC) du Département Fédéral des Affaires Etrangères de la Confédération Suisse, organisent le Jeudi 18 avril 2013, l’Atelier de lancement du projet « L’intégration de la migration dans la planification du développement ».

L’évènement sera inauguré par le Coordinateur résident du Système des Nations Unies, Mohammed Belhocine, le Secrétaire d’Etat aux Migrations et aux Tunisiens à l’Etranger, Houcine Jaziri, la Directrice de la Coopération de l’Ambassade de Suisse en Tunisie, Barbara Dätwyler Scheuer, en présence des  différentes institutions tunisiennes et de coopération internationale compétentes.

Au vu de l’importance fondamentale que la migration revêt dans le contexte socio-économique tunisien, plusieurs représentants de la société civile et du monde académique  seront aussi invités à apporter leur contribution au débat en déclinant le thème des migrations et du développement sous différents angles.

La Tunisie a été parmi les premiers pays à ouvrir le débat sur « la migration et le développement », dans le contexte du processus gouvernemental du Forum Global sur la Migration et le Développement (GFMD). Afin de profiter de cet élan national et de soutenir la transition démocratique, ce projet vise à contribuer à l’intégration de la migration dans la planification du développement en Tunisie. Cet objectif sera poursuivi à travers le renforcement des capacités et l’appui aux mécanismes de coordination, afin d’aboutir à des politiques de développement nationales plus efficaces, qui intègrent également les questions liées à la  migration.

L’OIM et les membres de l’Equipe de Pays des Nations Unies en Tunisie, en particulier le PNUD, l’UNFPA et l’UNICEF, proposent à leurs partenaires gouvernementaux un appui technique de qualité sur la base de l’expertise développée dans les initiatives liées à l’intégration de la migration récemment mises en œuvre dans d’autres pays, afin de faciliter l’intégration en transversal de la thématique migratoire dans les pratiques des administrations publiques et dans le processus de formulation des politiques, ainsi que l’exploitation efficace des liens entre migration et développement.

L’impact attendu du projet serait à deux niveaux : sur les politiques sectorielles de développement, ainsi que dans un nouveau plan national de Développement. Le renforcement des capacités des institutions et organisations tunisiennes, axe prioritaire du projet, sera poursuivi par la formation et la participation inclusive des acteurs impliqués. Le manuel sur « l’intégration de la migration dans la planification du développement », publié par le Global Migration Group, sera notamment utilisé pour former des partenaires nationaux compétents sur le sujet.

Un groupe de travail national sur la Migration et le Développement (M&D) sera mis en place et rendu opérationnel dans le but de favoriser la coordination de toutes les parties prenantes concernées. Avec une approche participative, ce groupe de travail se penchera sur la formulation d’un plan d’action national qui intégrera, d’ici la fin du projet, des démarches liées à l’intégration de la migration dans toutes les politiques du développement. Dans le but de faciliter la mise en œuvre efficace de ce plan et afin d’en assurer la durabilité, un système participatif de suivi et d’évaluation sera également établi.

Des synergies seront recherchées avec d’autres initiatives et projets dans le vaste domaine de la M&D, y compris l’Initiative Conjointe pour la Migration et le Développement (ICMD).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here