Augmentation de 46% du taux des investissements agricoles approuvés

Les investissements agricoles approuvés, au cours du premier trimestre de 2013, ont crû de 46%, pour une valeur de  100 millions de dinars, contre 67 MD, au cours de la même période de 2012. Comparée à 2011, leur progression serait de 96%.

Selon le bulletin de l’Agence de Promotion des Investissements Agricoles (APIA), du mois de mars 2013, l’Agence a approuvé 1060 projets contre 991, au cours de la même période de 2012 (+7%).

Ces investissements permettront, selon la même source, la création de près de 1100 emplois, soit une augmentation de 4%, par rapport à l’année précédente, et de 38% par rapport à 2011.

La répartition géographique de ces investissements démontre « la hausse des postes d’emplois de 57%, dans le sud-est, contre une baisse de 31% dans le centre-ouest ».

Au niveau du nombre de projets, le district du Centre-Ouest occupe la première place avec 446 projets, en 2013, contre 376 en 2012,(+18%), suivi du district du Nord-Est (Tunis, Ben Arous, Ariana, La Manouba, Zaghouan, Bizerte et Nabeul) avec 206 projets.

L’activité agricole occupe la première place dans les projets approuvés (72%), suivie de celle des services (17%). L’APIA a précisé que cette hausse résulte de la création de plusieurs projets dans l’aviculture et la collecte des céréales.

Selon la même source, les investissements dans le secteur de la pêche ont également enregistré une augmentation notable dans les régions du Nord-Est (1836 mille dinars contre 336 mille dinars, en 2012).

Des projets dans le secteur de la pêche, d’une valeur de 1,6 MD, ont été approuvés, jusqu’à la fin du mois de mars, contre 0,30 MD au cours de la même période de 2012.

S’agissant du secteur de l’aquaculture, des projets d’une valeur de 1,4 MD ont été approuvés, dont un projet d’une valeur de 1 MD.

Ce projet concerne l’extension de la société Medoraim installée à Béni Khiar (Nabeul).

Les investissements dans les activités de transformation primaire ont, pour leur part, crû de 100% avec l’approbation de projets d’une valeur de 1,4 MD, contre 0,7 MD en 2012.

Les investissements privés dans les Sociétés de mise en valeur et de développement agricole (SMVDA) ont progressé de 26% (630 mille dinars contre 500 mille dinars en 2012).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here