La Chambre syndicale nationale des gérants et propriétaires de stations-service s’explique

La Chambre syndicale nationale des gérants et propriétaires de stations-service a tenu aujourd’hui 11 avril une conférence de presse, au siège de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA),   pour expliquer les raisons qui l’ont poussée à annoncer hier une grève du 15 au 17 avril.

Intervenant, le président de la chambre syndicale, Mohamed Salah Bdioui, a justifié cette décision  par la non-satisfaction des revendications des professionnels du secteur, notamment celles relatives à la lutte contre la contrebande et le commerce parallèle et à la révision  de la marge bénéficiaire, qui constitue, selon lui, une « revendication  urgente et essentielle » vu la hausse du coût des charges (salaires, électricité et loyers ).

Le phénomène de l’utilisation du gaz domestique subventionné comme  carburant de voiture a été également évoqué comme l’un des obstacles qui compromettent fortement l’activité des stations-service.

« Le litre de gaz GPL est vendu 698 millimes alors que le litre de gaz domestique coûte 378 millimes », a expliqué Ilyes Ayadi, membre de la chambre.  « La moitié des stations-service connaissent une régression de leurs ventes et certaines d’entre elles pourraient déposer leur bilan si le phénomène de l’utilisation du gaz domestique subventionné comme carburant de voiture persistait », lance-t-il,  non sans dénoncer la passivité et le mutisme des autorités compétentes face à ces maux qui minent le secteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here