La BH confirme sa solidité financière et sa capacité à financer l’économie nationale

La Banque de l’Habitat (BH) a déclaré mercredi 10 avril, dans un communiqué, que tous les indicateurs actuels “confirment sa solidité financière et sa capacité à continuer de financer tous les secteurs de l’économie nationale”.

La Banque a fait savoir “qu’elle a enregistré des résultats satisfaisants en 2012, malgré la conjoncture financière et économique difficile par laquelle est passée la Tunisie”.

“Ces indicateurs vont s’améliorer davantage durant l’année en cours grâce à la reprise de l’activité économique dans le pays“, rassure la BH, qui réagit à ce qu’elle a considéré “une campagne acharnée et systématique contre la BH à des fins commerciales“.

La Banque a indiqué qu’elle est parvenue, durant cette conjoncture, à augmenter de 3% le PNB (Produit Net Bancaire) pour atteindre une valeur de 194 MD en 2012 contre 188 MD en 2011.

Elle a également réussi, d’après son communiqué, à maîtriser entièrement les dépenses de gestion administrative, après leur diminution de plus de trois millions de dinars en 2011.

L’épargne a dépassé la barre de 250 MD pendant les trois dernières années (2010-2011-2012), ce qui lui a permis de porter à plus de 70%  le taux de couverture des risques concernant le portefeuille des crédits.

D’après les indicateurs de la Banque, le ratio Cook a dépassé les 10 %, par rapport à l’indicateur international estimé à 8%, outre l’augmentation des fonds propres à plus de 500 MD, soit cinq fois plus, son capital.

La BH a enregistré aussi une amélioration de sa liquidité, qui a avoisiné 90% durant les trois premiers mois de l’année 2013.

La Banque insiste que “l’ensemble de ses structures travaillent dans la transparence totale et dans le cadre du respect des lois en vigueur en matière de financement“.

Toutes les opérations de financement font l’objet de suivi par le ministère de tutelle, la Banque centrale et les structures de contrôle de l’Etat“, a-t-elle signalé.

D’après la même source, la Banque a mis en place une direction centrale pour la maîtrise des risques et opté pour un rôle efficace des structures de contrôle, l’objectif étant de faire face aux risques liés à l’employabilité et de sanctionner tout contrevenant.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here