Anonymous s’attaque au régime nord-coréen

Loin de l’effet escompté, les menaces répétées de Pyongyang semblent n’avoir même pas titillé la dévotion des membres du collectif informel de pirates informatiques, plus connus sous le nom d’Anonymous. Ces derniers ont ainsi décidé de s’attaquer aux autorités nord-coréennes, en lançant une grande opération de déstabilisation sur le Net, baptisée #OpNorthKorea.

Dans un communiqué publié en ligne, les cybers activistes expliquent avoir détourné le site officiel d’information nord-coréen uriminzokkiri.com, la semaine dernière, en le piratant et en divulguant les données personnelles et les mots de passe de 15000 utilisateurs. Une intrusion synonyme d’avertissement adressé directement au régime nord-coréen, dont le but est de lui démontrer à quel point il leur est facile d’infiltrer ses systèmes informatiques et de les mettre hors d’usage.

L’opération n’est pas restée très solitaire, où effectivement elle a été aussi vite suivie d’une autre ce week-end. Les hackers ont, en effet, pris le contrôle des pages Twitter et Flickr de Pyongyang. Le compte officiel twitter de la Corée du Nord a ainsi été immergé de liens hostiles au gouvernement et de messages revendiquant le piratage de sites proches de Pyongyang.

Quant aux compteFlickr, les activistes d’Anonyous, responsables de l’attaque, ont remplacé les photos de l’homme fort du pays, Kim Jong-un, de clichés le caricaturant de cochon très fan de Mickey. Une affiche assortie d’un texte dénonçant le délire guerrier du leader nord-coréen.

Décidément, les pirates d’Anonymous ne sont pas près de baisser les bras. Effectivement, dans une vidéo récemment mise en ligne, ils affirment avoir l’intention de poursuivre ce type de mission, aussi longtemps que Kim Jong-un  persistera dans ses menaces d’un conflit nucléaire avec les Etats-Unis ou avec son voisin sud-coréen. Les pirates promettent ainsi une guerre informatique à outrance contre Pyongyang tant que le régime nord-coréen  continuera à agir de la sorte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here