Musée Bourguiba : aux grands hommes, la Patrie reconnaissante

La première partie du musée du leader Habib Bourguiba est ouverte aujourd’hui, samedi 6 avril, au palais de Skanes(Monastir) connu sous le nom de “Palais de marbre” à l’occasion de la commémoration du 13ème anniversaire du décès de Bourguiba en 2000.

Laissé à l’abandon, le palais du marbre inauguré par Bourguiba le 03 août 1963 dans sa ville natale à Monastir était sa résidence d’été pendant toute la période de son règne, de1956 à 1987. Il fut aussi un lieu ou il organisait non seulement les cérémonies officielles mais aussi les fêtes privées.

Résidence de souvenirs, ce futur lieu de mémoire est l’œuvre du célèbre architecte Olivier-Clément Cacoub. L’aménagement et la décoration intérieure d’inspiration arabe a été conçu notamment par le célèbre Raphael.

Pour préserver la symbolique historique du palais du premier président de la Tunisie indépendante, des travaux d’aménagement ont été entrepris en vue de faire de ce musée un véritable écrin qui garde en mémoire la vie et le parcours de l’un des plus éminents pionniers du mouvement de libération nationale.

A cet effet, une enveloppe de l’ordre de 3,2 millions de dinars a été réservée à la réalisation de la première tranche de ce musée dont les travaux ont été menés par le ministère de la Culture en collaboration avec des experts de l’institut national du patrimoine de Tunis, de l’agence de mise en valeur du patrimoine et de la promotion culturelle ainsi que des chercheurs et ingénieurs.

Le musée sera composé de plusieurs pavillons thématiques.

Une salle d’exposition principale réunit des milliers de documents et de photos en noir et blanc sur les déplacements et voyages de Bourguiba à l’étranger. Ces documents ont été retrouvés après la révolution dans les caves du palais de Carthage ainsi que des centaines de manuscrits et d’enregistrements rares des discours de Bourguiba.

Une autre partie du palais est réservée à un centre de

documentation pour les chercheurs spécialisés dans les études de l’esprit bourguibien. Ce centre dispose de milliers de documents, d’études et de recherches qui racontent la lutte qu’a menée Bourguiba jusqu’aux années 60.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here