BCT : L’avenir des banques publiques relève des prérogatives de l’Etat

La Banque Centrale de Tunisie (BCT) a affirmé que l’avenir des banques publiques (STB, BH et BNA), relève des prérogatives de l’Etat, qui décidera soit de leur fusion pour la création d’un méga-pôle bancaire public ou de la privatisation de certaines d’entre-elles, dans le cadre du partenariat public-privé et ce en fonction des priorités économiques et de l’intérêt du pays.

 La BCT a précisé, vendredi 5 avril dans un communiqué, que «les banques publiques occupent une place fondamentale dans le financement de l’économie et la mobilisation de l’épargne et  restent toujours au service de l’entreprise économique, surtout pendant les périodes difficiles, comme en témoigne la poursuite de leur soutien aux opérateurs économiques au cours des deux dernières années».

 Ces clarifications de la BCT viennent en réaction “aux interprétations ainsi qu’aux analyses subjectives des propos du gouverneur de la BCT sur la situation des banques publiques, lors d’une conférence de presse tenue le 2 avril  courant, au cours de laquelle il a évoqué les hypothèses plausibles, sans focaliser exclusivement sur le privatisation”, selon le même communiqué.

 La BCT a expliqué, aussi, que «les problèmes financiers auxquels font face certaines banques publiques résultent principalement, du fait qu’elles assument la plus importante part dans le financement du développement mais aussi à certaines défaillances au niveau de leur système de gouvernance et de gestion des risques”.

 D’après la Banque, “ces problèmes ne sont pas assez graves pour menacer la pérennité de ces institutions financières”.

 « L’opération d’audit global qui touchera l’ensemble des banques publiques a été décidée par l’Etat, fin 2011,et non par la BCT. Cette opération permettra de cerner les lacunes au sein de ces banques, et d’instaurer des programmes de réforme pour la restructuration de ces institutions sur des bases solides, ce qui leur garantira les fondements de la solidité financière et renforcera leur compétitivité, en vue de leur donner un nouvel élan dans leurs activités et plus d’efficacité dans le financement de l’économie”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here