Chedly Ayari : les banques publiques font face à de grandes difficultés financières.

 

Le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT), Chedly Ayari, a reconnu que les trois banques publiques, en l’occurrence la STB, la BNA et la BH, font face à de grandes difficultés financières.

Lors d’une conférence de presse, tenue lundi 1 avril, à Tunis, il a reconnu que « les équilibres financiers de ces banques sont accablés par des dettes et qu’elles font l’objet d’un strict contrôle de la part de la BCT.

Le gouverneur de la Banque centrale a aussi déclaré que « malgré leur situation critique, ces banques ne sont pas exposées à la faillite », au vu de la légère amélioration de leurs résultats financiers enregistrée au terme de 2012.

 D’après lui, la BCT injecte la liquidité nécessaire à ces trois banques selon leurs besoins, soit, d’une moyenne de cinq milliards de dinars par jour. Ce montant a toutefois baissé, récemment, pour atteindre trois milliards de dinars.

M. Ayari a, d’un autre côté, relevé qu’un audit global sera effectué à partir de ce mois (avril), au sein des banques publiques pour faire le diagnostic de leurs situations et en faire sortir des plans opérationnels de restructuration. Les résultats de l’audit seront prêts fin 2013, a-t-il fait remarquer.

Le gouverneur de la BCT a évoqué deux alternatives pour le développement des banques publiques. La première porte sur la fusion de ces institutions pour créer un méga-pôle bancaire public alors que la deuxième consiste à privatiser une partie des banques publiques dans le but de donner naissance à un pôle bancaire public.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here