Consolidation du partenariat avec la rive arabique du Golfe

Une manifestation, intitulée « Made in Tunisia », organisée par la Société FAME INTER,  aura lieu au Centre international des expositions de Bharein-Manaama.

La Tunisie veut exporter plus à Bahreïn 

Les principaux produits exportés à Bahreïn sont ceux du secteur de l’agroalimentaire, tels que l’huile d’olive vierge, les préparations pour soupes, les potages et bouillons, les dattes, les figues etc. Les chiffres fournis par le CEPEX, lors de sa réunion d’information, montrent que les exportations ont légèrement augmenté entre 2011 et 2012. Ce qui est de bon augure pour la Tunisie qui souhaite exporter plus; l’une des stratégies adoptées pour y arriver étant de se positionner sur la moyenne gamme, selon Samir Azizi, directeur central de la Promotion au CEPEX.

En effet, l’exportation est le principal levier du commerce extérieur et c’est dans cet objectif qu’a été lancée l’initiative de cette manifestation, organisée par FAME INTER, en coopération avec l’Ambassade de Tunisie à Manama, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bahreïn et le Secrétariat général de l’Union des Chambres des Pays Membres du Conseil du Golfe.

Ajoutons à cela que, l’Emirat de Bahreïn offre un environnement favorable pour les expositions, même si les exportations vers ce pays restent encore faibles par rapport à celles réalisées vers les pays européens.

Un fort réseautage pour une meilleure « Image Building »  

Avec la mondialisation et la signature des accords du GATT, les entreprises tunisiennes ne sont plus autant protégées qu’auparavant et la concurrence est féroce. Le marché traditionnel (Europe) vers lequel se tournent naturellement la plupart des entrepreneurs tunisiens ne suffit pas, puisqu’il connaît lui aussi la crise. Un changement de vision paraît donc nécessaire, qualifié par Samir Azizi de « phase de transformation de culture et de mentalité ». Le changement ne viendrait pas d’un coup de baguette magique, mais bien du marché qui impose sa réalité.

Le CEPEX projette d’organiser 64 manifestations entre foires et salons dans différents pays, des missions d’hommes d’affaires  (B2B) ainsi que des présentations de produits tunisiens sur les marchés étrangers (B2C). Car, diversifier les partenaires est un besoin économique vital.

Cependant, beaucoup d’efforts et d’investissements doivent être également fournis de la part du gouvernement et des institutions publiques, pour améliorer l’image du pays à l’étranger et créer les conditions d’un bon marketing. Car, selon Samir Azizi, la promotion de l’export n’est pas que la mission du CEPEX, dont la mission essentielle est l’accompagnement. Le CEPEX informe les différents acteurs des multiples manifestations proposées via son site web, ses annonces dans les journaux,  mais ce sont aux entreprises de définir également leurs propres besoins.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here