Abou Iyadh réplique

Suite à une interview accordée au journal français Le monde par le chef du gouvernement Ali Laâraydeh, dans laquelle il accuse les salafistes d’être derrière les actes de violence dans le pays, la réponse du leader du mouvement ne s’est pas fait attendre.

Le leader de la mouvance salafiste en Tunisie, Abou Iyadh, a adressé une lettre sur un ton plutôt hostile au Chef du gouvernement tunisien le menaçant de faire tomber le gouvernement au cas où il persisterait  dans ses accusations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here