Pour un monde nouveau, juste, libre et libre

Des militantes venues de différentes régions du monde ont élevé la voix en symbiose à l’ouverture du forum social mondial « FSM-2013 de Tunis,  pour réclamer un monde nouveau juste, libre et équitable.

Des appels à la liberté, à la justice sociale et à l’équité ont été lancés par une pléiade de militants et militantes représentant les activistes altermondialistes venus par milliers en Tunisie célébrer la révolution de la dignité.

Un hommage particulier a été rendu à la cause palestinienne à l’ouverture du FSM qui se tient à Tunis du 26 au 30 mars, pour la première fois dans un pays arabe.

« Il était inimaginable d’organiser un tel événement en Tunisie avant le 14 janvier au regard des conditions politiques et sociales dans le pays » a affirmé le coordinateur général du forum Abderrahmen H’dilli à l’adresse d’une assistance venue nombreuse pour prendre part à l’ouverture du forum après avoir participé à la grande marche de l’après-midi.

« La Tunisie ne pouvait échapper à la convoitise des politiques néolibérales et des institutions financières internationales.

Nous sommes aujourd’hui réunis en Tunisie pour réfléchir à des solutions alternatives aux politiques d’appauvrissement et de marginalisation, pour échanger les expériences et les expertises et pour renforcer la lutte contre le capitalisme » a encore dit M. Hdillih.

La parole a été aussi donnée à Besma Khalfaoui, veuve de Chokri Belaid assassiné le 6 février dernier. Elle a estimé que « la Tunisie, qui est aujourd’hui à la croisée des chemins et mène un combat contre l’injustice, la violence, le terrorisme et l’économie fragile, continue son chemin militant face au projet obscurantiste que certaines parties cherchent à consacrer en l’absence totale de l’Etat, profitant de l’omnipotence d’organisations terroristes qui veulent semer la peur et la terreur parmi les citoyens », a-t-elle dit.

S’exprimant depuis sa prison de Hedrim en Palestine occupée, le militant palestinien Ahmed Saadet, secrétaire général du FDLP a rendu hommage dans un message lu par son épouse « à la révolution tunisienne dont le rayonnement a éclairé les ténèbres de sa cellule », a-t-il dit, appelant à l’unité des rangs palestiniens et à l’édification d’un Etat palestinien sur sa terre avec capitale El Quods.

Pour sa part, l’ancienne ministre malienne de la culture et porte-parole du forum social africain a affirmé que l’Afrique est loin d’être pauvre bien au contraire, a-t-elle assuré elle est bien plus riche qu’on ne le pense.

Évoquant la guerre dans son pays, elle a déclaré que la guerre au Mali n’a pas pour but de libérer le pays mais plutôt de mettre la main sur les richesses naturelles du pays », a-t-elle dit.

Pour sa part, la représentante du forum social américain a affirmé son opposition à la haine fruit du capitalisme et de l’impérialisme. Elle a aussi demandé à ce que l’Etat américain de restituer les droits du peuple irakien et de mettre fin à la guerre en Afghanistan ».

Un appel à lutter contre le capitalisme et contre toutes les forces qui cherchent à exploiter et à privatiser les ressources naturelles a été lancé par la représentante de l’Uruguay pour clôturer la cérémonie d’ouverture du Forum.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here