La confédération syndicale internationale soutient l’UGTT pour la création d’un syndicat arabe indépendant

«  Je suis en Tunisie pour réitérer le soutien de la confédération syndicale internationale (CSI) pour l’UGTT », a annoncé ce matin Sharan Burrow, la secrétaire générale de la CSI, lors d’un point presse tenu au siège de la centrale syndicale. Venue à Tunis dans le cadre du Forum Social Mondial, la syndicaliste australienne aspire, lors de son séjour, à mobiliser toutes les forces syndicales autour d’un même objectif : la lutte contre l’emprise du capital financier vorace et la consécration des droits des travailleurs partout dans le monde. Forte de ses 176 millions de travailleurs et ses 301 organisations réparties dans quelque 151 pays, la CSI compte se saisir de l’élan du FSM qui a attiré plus de 70.000 militants de la société civile. Le soutien du CSI est, selon la syndicaliste, infaillible d’autant plus que l’UGTT est un membre du bureau exécutif de cette organisation internationale.

Cet appui va au delà des principes syndicaux traditionnels pour aider l’UGTT dans ses efforts visant à créer un syndicat arabe. Un syndicat qui, selon Houcine Abassi, le secrétaire général de l’UGTT, regrouperait uniquement les syndicats libres et engagés à ne servir que les intérêts des ouvriers, des pauvres et des opprimés. L’organisation syndicale internationale  soutient également l’UGTT dans son « combat pour une constitution qui garantit les droits des travailleurs et des femmes », a tenu à souligner Sharan Burrow.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here