La Tunisie abrite le Congrès International des Ciné-Clubs

« La Tunisie abritera du 1er au 7 avril prochain le Congrès International des Ciné-Clubs, une première en Afrique et dans le monde arabe et la troisième fois seulement hors d’Europe après le Brésil en 2010 et Cuba en 1985 » a annoncé lundi Maher Reqiq, directeur exécutif du comité d’organisation du Congrès International des Ciné-Clubs.

« L’assemblée générale de la Fédération Internationale des Ciné-Clubs aura lieu au Centre Culturel International de Hammamet » a déclaré M. Reqiq, lors d’une conférence de presse organisée lundi 26 mars aujourd’hui à Tunis par la Fédération Tunisienne des Ciné-Clubs (FTTC) pour présenter cet évènement.

Cette assemblée accueillera une soixantaine d’invités étrangers représentant des pays appartenant aux 5 continents, et ce, pour la première fois dans l’histoire de la Fédération Internationale des Ciné-Clubs.

A travers des conférences-débats animés par d’imminents conférenciers et spécialistes des pratiques orales dans le cinéma, le forum mondial aborderait quatre axes fondamentaux.

Il s’agit du « Centenaire du ciné-clubisme mondial », « Le ciné-clubisme dans le monde arabe », « Le ciné-clubisme en Tunisie » et « Le ciné-clubisme en Afrique ».

Dans le cadre des échanges d’expertises en matière de ciné-clubisme, de nombreux workshops seront organisés.

Ils porteront sur la planification stratégique, la formation des animateurs des ciné-clubs.

Quatre films tunisiens seront projetés durant ce congrès. Il s’agit de « Khochkhache » (Fleur d’Oubli) de Salma Baccar, « Le Professeur’ de Mahmoud Ben Mahmoud, « Pourquoi moi » d’Amine Chiboub et « Vivre » d’amir-Walid Ettaya.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here