Marzouki appelle à répartir le territoire du pays en régions de développement

 Le président de la République provisoire, Moncef Marzouki, a effectué, dimanche 24 mars, une visite dans le gouvernorat de Tataouine qu’il a inauguré par une rencontre-débat avec les cadres de la région et des représentants de la société civile, axée sur des questions d’ordre social, sécuritaire et de développement.

Dans une allocution à cette occasion, le président de la République appelle après le parachèvement de la constitution et l’organisation des prochaines élections, à la répartition du territoire du pays en régions de développement auxquelles une partie des richesses locales doit être allouée. Il a fait remarquer que les lois actuelles et les formalités administratives n’aident pas à garantir la célérité dans l’exécution des projets ce qui explique l’utilisation par le gouvernorat de 60% seulement du budget qui lui a été alloué, au titre de 2012. En outre, Marzouki a appelé à conjuguer les efforts pour pallier au problème du chômage qui touche plus de 700 mille jeunes.

En réponse aux interventions des participants sur l’incarcération des jeunes qui avaient bloqué la route dans la région pour réclamer de l’emploi, le président de la République a écarté toute possibilité de tolérance envers celui qui bloque la route, incendie un poste de police ou empêche quiconque d’accéder à son travail.

Les participants à la rencontre ont souligné la nécessité d’accorder au gouvernorat et aux citoyens de Tataouine l’importance qu’ils méritent et d’œuvrer pour la promotion du développement régional conformément aux attentes des jeunes de la révolution concernant notamment l’emploi et la dignité. Ils ont réclamé de faire profiter la région des richesses qu’elle recèle.

Les participants ont, en outre, souligné que la complexité de la situation foncière, le manque d’infrastructure et l’absence d’investissement « entravent considérablement le développement à Tatatouine. Ils ont appelé la société civile et les politiques de la région à contribuer activement à son développement.

Auparavant, le président de la République avait reçu, au siège du gouvernorat, la famille du caporal Khalifa Ben Aïssa, décédé dans un accident de la route impliquant des contrebandiers, le 11 mars courant, sur la frontière tuniso-libyenne.

Le président Marzouki s’est enquis, par ailleurs, de l’état d’avancement des travaux de construction de la nouvelle zone industrielle de « El-Khabta », dont le coût est estimé à deux millions de dinars, et qui couvre une surface de 10 hectares. Il a pris connaissance des composantes de projets de construction métallique et de fabrication de plaques photovoltaïques prévus dans la nouvelle zone industrielle.

Le président Marzouki a, également, visité la maison des jeunes de Ghomrassen, rebaptisée du nom de Zouhayr Yahyaoui, cyber activiste décédé le 13 mars 2005.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here