Israël : vers le renforcement de la colonisation dans les territoires occupés

Le nouveau gouvernement israélien de Benyamin Netanyahou qui doit prêter serment lundi 18 mars au Parlement va “renforcer la colonisation en Judée-Samarie, en Galilée et dans le Néguev”, a affirmé le vice-ministre de la Défense Danny Danon, à deux jours de la visite du président américain Barack Obama.

“Pas de partenaire”

Interrogé sur la possible réaction du président américain, Danon a minimisé les risques de confrontation. “Les États-Unis savent qu’il y a eu des élections en Israël et qu’un gouvernement national a été constitué. Nous voulons la paix, mais si on regarde à droite et à gauche dans la région, on ne peut que constater qu’il n’y a pas de partenaire”, a-t-il dit. “Il n’y a aucun horizon pour un processus politique. Nous sommes prêts à négocier sans condition préalable, mais je ne suis pas optimiste”, a-t-il ajouté.

Des proches du nouveau ministre de la Défense Moshé Yaalon cités par la radio publique ont pour leur part exclu tout geste envers l’Autorité palestinienne en vue de la visite de Barack Obama. Moshé Yaalon est opposé à des libérations de prisonniers palestiniens, à un gel de la colonisation et à un transfert du contrôle de nouveaux secteurs de la Cisjordanie à l’Autorité palestinienne.

Pour la colonisation tout azimut

Les négociations de paix israélo-palestiniennes sont suspendues depuis septembre 2010. La Maison-Blanche ne prévoit pas d’initiative particulière pour le processus de paix israélo-palestinien, durant la visite du président Obama.

 Le nouveau gouvernement de Netanyahou constitué à l’issue des élections du 22 janvier doit être présenté lundi 18 mars  au Parlement pour obtenir son investiture. Plusieurs portefeuilles-clés, dont celui de la Défense, du Logement attribué à Uri Ariel, numéro deux du Foyer juif, un parti religieux nationaliste, ont été donnés à d’ardents promoteurs de la colonisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here