NASA: nouvelles révélations sur une vie microbienne antérieure sur Mars

Pasadena en Californie : une analyse d’un échantillon de roche prélevé par Rover Curiosity a révélé la possible existence d’une ancienne vie sur Mars. Une conférence de presse s’est tenue à cet effet pour détailler les premières informations recensées.

D’après la NASA, l’échantillon de la poudre de roche récolté depuis le sol de Mars, ayant fait l’objet d’études et d’analyses durant un mois, a révélé qu’une vie microbienne a bien pu exister antérieurement sur la planète Mars. En effet, les scientifiques ont expliqué comment certaines recherches ont été effectuées pour déceler la présence de certaines composantes, prouvant que Mars a pu abriter une forme de vie. Ainsi, le souffre, l’azote, l’hydrogène, l’oxygène, le phosphore, l’argile, les minéraux et le carbone, seraient les éléments indispensables à la vie, que les chercheurs ont identifié sur cet échantillon.

La mission Curiosity, dont l’objectif est de répondre à la problématique de la vie sur la planète rouge, semble avoir porté ses fruits. Les scientifiques le confirment ainsi : « sur la base de ce que nous savons maintenant, la réponse est oui », puisque l’amas effectué au sein d’un ancien lit d’une rivière dans le cratère de Gale, grâce aux outils perfectionnés CheMin et Sam, montre des caractéristiques assez proches de l’eau douce que l’on trouve sur Terre.

Des résultats qui ont impressionné la NASA, surtout avec la découverte de l’existence de tous ces composants chimiques. Ces résultats doivent néanmoins être confirmés. D’ailleurs la mission de Curiosity sur Mars n’est pas encore terminée, les scientifiques ont l’intention de répéter l’opération une deuxième fois pour essayer de redécouvrir ces mêmes substances et matières.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here