Collectif Hrayer Tounès : Les deux avant-projets de la nouvelle constitution ne répondent pas aux aspirations de la femme tunisienne

« Les deux avant-projets de la nouvelle constitution ne répondent pas aux aspirations de la femme tunisienne », a souligné, vendredi, Najoua Makhlouf, présidente du comité national de la femme travailleuse (CNFT) au sein de l’Union générale tunisienne du travail et coordinatrice du collectif d’associations « Hrayer Tounès » (femmes libres de Tunisie).

Lors d’un point de presse, organisé au siège de l’UGTT à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la femme, Mme Makhlouf a estimé que les acquis de la femme tunisienne sont, aujourd’hui, menacés. Elle a indiqué que le collectif « Hrayer Tounès » a présenté, jeudi, à l’assemblée nationale constituante un projet de 11 points sur la constitutionnalisation des droits de la femme.

Elle a expliqué que le projet porte sur la nécessité d’inscrire dans le préambule de la constitution les principes universels des droits de l’homme et de réserver un nouvel article dans le chapitre droits et liberté stipulant le principe de l’égalité entre l’homme et la femme dans tous les domaines.

L’intervenante a signalé que la femme tunisienne, exprime en ce 8 mars, fête internationale de la femme, son indignation face à la violence exercée non seulement à son encontre mais aussi à l’égard de toute la société. Elle a, à cet égard, rappelé l’assassinat, le 6 février dernier, de Chokri Belaïd, leader du front populaire.

Elle a tenu à préciser que le collectif « Hrayer Tounès » continuera à défendre les acquis de la femme tunisienne et à lutter contre toutes les forces rétrogrades.

Le programme des festivités marquant la célébration de la fête de la femme, comportera, une marche pacifique qui sera organisée, le 9 mars à 14H00. La marche partira de la Place Mohamed Ali en direction de l’avenue Habib Bourguiba. Une rencontre culturelle se tiendra, en outre, à la Maison de la culture Ibn Rachiq à partir de 17H00.

Créé le 13 février 2013 à l’initiative du comité national de la femme travailleuse au sein de l’UGTT en collaboration avec des associations et des organisations progressistes, le collectif « Hrayer Tounes » vise à constitutionaliser les principes de l’égalité totale entre l’homme et la femme et la consécration de la citoyenneté effective de la femme outre l’incrimination de toute forme de violence à son égard.

Le collectif est composé du comité national de la femme travailleuse, l’union nationale de la femme tunisienne, l’association tunisienne des femmes démocrates, l’association des femmes tunisiennes pour la recherche sur le développement, l’association Alliance pour les femmes tunisiennes, la ligue tunisienne de défense des droits de l’homme, le réseau Doustourna, l’association « femme et leadership », l’association « Bayti », l’association pour la promotion de la femme arabe, Amnistie Internationale, la chambre nationale des femmes chefs d’entreprises, l’association pour la citoyenneté et la démocratie et l’association voix des femmes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here