Les millions d’euros d’impayés d’une princesse saoudienne

Maha Al-Sudaïri, l’épouse répudiée de l’ancien prince héritier de l’Arabie saoudite a laissé une ardoise salée à ses créanciers français: des millions d’euros d’impayés dans des achats coûteux, vêtements de luxe, objets d’art, bijoux et maroquinerie, entreposés dans des box situés dans la banlieue parisienne. Les box seront ouverts prochainement en présence d’un huissier.

Hôtels de luxe, limousines et chauffeurs

La marchandise, évaluée à une dizaine de millions d’euros, pourrait être utilisée pour rembourser notamment la société Cinquième Étoile et cinq autres créanciers qui viennent d’obtenir la saisie conservatoire des biens acquis à Paris par la princesse.

Cinquième Étoile réclame 1,5 million d’euros de factures impayées, lors du dernier séjour de la princesse à Paris, entre le 22 décembre 2011 et le 17 juin 2012. Il y a neuf mois, la princesse s’était offert les services de cette société spécialisée dans les prestations de luxe et notamment la location de voitures avec chauffeur. Les premières factures avaient été payées, puis plus rien.

Partie en catimini avec sa suite de… 60 personnes

À la même époque, la princesse avait tenté de quitter le palace parisien le Shangri-La, Avenue d’Iéna, en compagnie de sa suite d’une soixantaine de personnes, laissant au passage une ardoise de près de 6 millions d’euros. Déjà, en 2009, Maha Al-Sudaïri défrayait la chronique en écumant les boutiques de la capitale. Bilan de son passage: 15 millions d’euros de bijoux, lingerie et frais d’hôtel.

Le mari lui coupe les vivres

Son mari, le prince héritier, inquiet de l’image que son pays pouvait laisser à l’étranger, a assigné à résidence l’indomptable princesse dans l’une de ses propriétés, puis a décidé de lui couper les vivres au printemps 2012. En vain. Aujourd’hui, la princesse, protégée par l’immunité diplomatique, ne risquerait pas grand-chose et se trouverait en Arabie saoudite, à l’abri de toute poursuite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here