Sécheresse « historique » en Inde

Privation d’eau potable, mort du bétail et dépérissement des cultures, tel est le quotidien de millions d’Indiens  qui connaissent une sécheresse historique dans l’ouest du pays après deux faibles moussons.

La situation dans le centre de l’Etat de Maharashtra, dont Bombay est la capitale, est plus alarmante qu’en 1972, année record pour la sécheresse. « Les réservoirs n’ont jamais été aussi bas et à chaque jour qui passe, ils se vident un peu plus », a déclaré le chef du gouvernement local, incriminant les précipitations insuffisantes tombées dans cet Etat depuis deux ans.

Des millions de personnes menacées de famine

L’agence AFP rapporte que près de deux mille camions-citernes chargés d’eau potable circulent en permanence entre les villages et le bétail a été rassemblé dans des centaines de camps provisoires en attendant la mousson qui traverse le sous-continent indien de juin à septembre. Des millions de personnes  et dix mille villages sont menacés. « C’est la famine. Les villageois n’ont rien à manger, ils grattent littéralement le fond de leurs casseroles. Les cas de maladies liées à l’eau sont en augmentation, les problèmes d’inanition et de malnutrition vont commencer à apparaître, » a affirmé le dirigeant d’un hôpital caritatif de la région.

Plus de sept Indiens sur dix vivent de l’agriculture et pour eux la mousson est vitale, car les deux tiers des terres cultivées ne sont pas irriguées et dépendent entièrement de la pluie.

Corruption et mauvaise gestion

Pour  un célèbre économiste indien, la corruption est « un élément important du problème », mais il dénonce également la mauvaise gestion des eaux de pluie et préconise des solutions de stockage de l’eau moins dispendieuses et plus modestes que les barrages. « Ce n’est pas un problème de pluie, c’est un problème de politiques publiques », estime-t-il. Paradoxalement, la mousson, cruciale pour des millions de paysans, provoque chaque année des inondations meurtrières.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here