CONECT : « Investir en Tunisie, c’est le moment… »

«Investir en Tunisie : c’est le moment», tel est le message clé retenu de la rencontre d’opérateurs économiques tunisiens et français, que vient d’organiser la CONECT, en collaboration avec Global Links, le 5 mars  à Paris, sous le  haut patronage du Président  français, François Hollande.

Cet évènement a été une occasion propice pour les chefs d’entreprises des deux pays  intéressés par  l’investissement, le partenariat,  la coopération et les rencontres B2B.

C’était une réunion  de très haut niveau, avec un auditoire exclusif d’hommes d’affaires et non de parlementaires. L’objectif essentiel est la relance de l’investissement et de la coopération entre les deux pays.

Il s’agit, également, de donner un nouvel élan à la coopération bilatérale, en cette phase sensible de transition que traverse la Tunisie.

Les responsables et  opérateurs économiques tunisiens ont été  porteurs de messages clairs, forts et directs concernant les grandes opportunités de coopération et de partenariat qu’offre la nouvelle Tunisie, au niveau de son propre marché et  des marchés  des pays voisins et ceux de certains pays africains. Ces opportunités concernent aussi bien le secteur privé que le partenariat public-privé.

La présence à cette rencontre  de Mustapha Ben Jaafar, président de l’ANC,  de Chedly Ayari, Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie,  ainsi  que celle de Tarak Cherif, président de la CONECT, n’a fait qu’appuyer et renforcer ces messages, en permettant à un auditoire fort intéressé d’avoir une meilleure visibilité sur le plan économique, mais également politique, de la situation dans le pays et de son évolution.

C’est dans ce cadre que les partenaires français ont été sensibilisés quant à l’intérêt d’agir dans l’immédiat pour saisir ces opportunités et initier à propos de grandes réformes que la Tunisie compte introduire incessamment au niveau, notamment, du Code des investissements, du financement, de la fiscalité,  de l’appui et  des  incitations à l’entreprise,  de la création d’emplois  et du développement régional.

En conclusion, cette rencontre a contribué à dissiper les doutes et à mieux informer et rassurer les partenaires du pays sur la réalité de l’environnement des affaires en Tunisie qui demeure, malgré des faits isolés que connaissent, de nos jours, tous les pays du monde, un partenaire privilégié de l’Union européenne et assurément un pays d’ouverture, de paix et de modération.

Laisser un commentaire