Le syndicat général de l’Enseignement secondaire se mobilise contre le prélèvement de deux jours de salaires des professeurs grévistes

Une assemblée administrative extraordinaire du syndicat général de l’Enseignement secondaire, a été organisée aujourd’hui pour examiner la décision de prélèvement de deux jours de salaires des professeurs qui avaient observé les 22 et 23 janvier 2013 une grève générale, à l’appel du syndicat général de l’enseignement secondaire.

Une décision jugée injustifiée par les cadres syndicaux qui y voient une tentative d’entraver l’action syndicale.

Bouali Mbarki,  secrétaire général adjoint, chargé des finances à l’Ugtt, a rappelé à cette occasion que les enseignants du secondaire ont toujours été aux premiers rangs de la lutte, réitérant l’attachement de l’Ugtt à la défense des droits de tous les travailleurs.

De son côté, Lassaad Yacoubi, secrétaire général du syndicat général de l’enseignement secondaire, relevant de l’UGTT, a précisé que la question du prélèvement est toujours sujet de négociation entre le syndicat et le gouvernement et que le ministère ne peut pas procéder au prélèvement.

Il a, à ce titre,  dénoncé la surenchère pratiquée par le gouvernement qui n’a pas respecté ses engagements avec le syndicat.

Lassaad Yacoubi s’est montré, par ailleurs, critique vis-à-vis  du traitement par le ministre de la question du «Harlem Shake» qui s’est politisée, durant cette période d’examen.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here