L’Association des jeunes journalistes critique les déclarations de Nejiba Hamrouni

L’Association tunisienne des jeunes journalistes a exprimé, dans un communiqué, son « étonnement » face aux « déclarations irresponsables » de la présidente du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), Nejiba Hamrouni, estimant qu’elles « offensent l’association ».

L’association a appelé le bureau exécutif du SNJT à respecter le code déontologique de la profession et à éviter les pratiques qui « nuisent  à la réputation du Syndicat, menaçant de le poursuivre en justice en cas de récidive ».

La présidente du SNJT aurait déclaré, le 27 février dernier, à l’agence de presse turque Anatolie, que « l’un des ex membres du parti de l’ancien régime soutiendrait l’activité de l’Association des jeunes journalistes », association qui, a-t-elle dit, « tend à nuire à l’action du SNJT ».

Répliquant au communiqué, la présidente a indiqué qu’elle avait fait cette déclaration lors de l’assemblée générale du Syndicat, tenue le 27 février 2013, et non pas à l’agence de presse turque, expliquant avoir souligné qu’un journaliste impliqué avec l’ancien régime tentait de monter les jeunes journalistes contre le Syndicat, « ce qui nuit à l’unité de rang des journalistes », a-t-elle précisé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here