SIEL EXPO : 41e édition du 06 au 09 mars 2013

Le 41e Salon international des Industries Électriques et Électroniques «SIEL Expo  2013» se tiendra du 6 au 9 mars 2013, au Centre des expositions de La Charguia, à l’initiative du groupe «Sogefoires» et de la Fédération nationale des industries mécaniques, électriques et électroniques relevant de l’UTICA.

A cet égard,  une conférence de presse a été tenue, aujourd’hui  4 mars, au cours de laquelle Ali Mansour,  Directeur de la communication à «Sogefoires», a annoncé que le salon, auquel prendront part 63 participants de divers pays (France, de l’Allemagne et de l’Italie…), s’attend à recevoir 20 à 30 mille visiteurs.

« Cette édition offrira aux visiteurs professionnels, aussi bien tunisiens que méditerranéens, l’occasion de découvrir les dernières nouveautés en matière d’études, de programmation et d’équipements économes en énergie dans ce domaine », a-t-il précisé.

Et d’ajouter que «SIEL Expo 2013 » sera marqué par la participation de distributeurs et de prestataires de services de renommée dans le domaine des équipements électriques et électroniques et des matériaux d’éclairage, de maintenance et de distribution électroniques, ainsi que des systèmes de protection électronique, des produits d’éclairage public et des équipements destinés à la protection contre les incendies.

Des conférences scientifiques sont prévues, portant sur le programme d’appui à la compétitivité des entreprises et à la facilitation de l’accès aux marchés (PCAM), les méthodes de bénéficier des mécanismes de financement de l’innovation technologiques et l’obtention de la norme européenne de la qualité.

Abdelaziz Halleb,  président de la Fédération nationale des industries électriques, mécaniques et électroniques, a attiré,  pour sa part,  l’attention sur les difficultés par lesquelles passe le secteur, indiquant que son taux de croissance «est presque nul en 2012. Cette situation est imputable à la crise économique que traverse l’Union Européenne, le premier client de la Tunisie dans ce domaine et qui se fait sentir sur la demande dans le secteur automobile, ainsi que dans celui de l’électroménager».

M. Halleb a ajouté que «la recrudescence du phénomène du marché parallèle (produits électroménagers, pièces de rechange et les équipements électriques) en Tunisie a eu un impact négatif sur le développement du secteur».

Par ailleurs, le responsable a mis l’accent sur la nécessité de diversifier les marchés et les produits exportés vers le marché africain, caractérisé par un énorme potentiel en termes d’exportations, à condition qu’il existe des lignes maritimes et aériennes directes entre la Tunisie et les pays africains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here