Egypte: le sang a encore coulé à Port-Saïd

Quatre personnes, dont deux policiers, ont trouvé la mort, dimanche 3 mars, suite aux violences nocturnes à Port-Saïd entre des habitants et les forces de l’ordre.

Selon un communiqué rendu public par le ministère égyptien de l’Intérieur, des inconnus ont tiré « de manière aléatoire », aux abords d’un commissariat, tuant deux membres de la police anti émeutes. Deux hommes ont également été tués et plus de 400 personnes ont été blessées.

74 morts après un match de football

L’agence AFP relate que les affrontements avaient éclaté pendant la journée d’hier, après la décision du ministère de l’Intérieur de déplacer 39 prisonniers attendant un jugement. Le verdict, qui devait être prononcé samedi, concerne la deuxième partie des accusés dans le procès des violences qui ont fait 74 morts après un match de football, à Port-Saïd en février 2012.

Peine capitale

En janvier, 21 personnes, en majorité des supporteurs de football de Port-Saïd, avaient été condamnées à la peine capitale dans un premier volet de cette affaire, ce qui avait provoqué des affrontements dans lesquels au moins 40 personnes avaient été tuées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here