Samir Tarhouni : deuxième cible à assassiner

Le feuilleton des révélations dans l’affaire Chokri Belaïd ne semble pas arrivé à son terme. En effet, une nouvelle thèse avancée par le journaliste Jamel Arfaoui, dans le cadre de l’émission « Ness Nessma », hier soir le 28 février, a eu l’effet d’une bombe : la deuxième cible à assassiner, après le militant de gauche Chokri Belaïd, est le colonel Samir Tarhouni, connu pour avoir pris l’initiative courageuse d’arrêter le clan Ben Ali et celui des Trabelsi le 14 janvier, à l’aéroport Tunis -Carthage.

Le journaliste de Nessma argumente ses dires par les révélations des personnes arrêtées et interrogées dans le cadre de la même affaire. L’affaire Chokri Belaïd promet d’être riche en rebondissements.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here