Medfranchise: développer la franchise en Tunisie

Le développement de la franchise en Tunisie en tant que modèle de promotion de l’investissement et de création d’emplois, a été au centre des interventions à la 4ème édition du salon méditerranéen “Medfranchise”, tenue, mercredi après-midi 27 février au siège de l’UTICA.

M. Béchir Zaafouri, ministre du Commerce, a fait un petit bilan de l’expérience de la franchise en Tunisie, indiquant qu’au niveau des services libéralisés, le département n’a pas enregistré de développement sensible dans les réseaux travaillant en franchise.

Le ministre a exprimé l’espoir de voir le secteur privé investir davantage dans ce secteur, appelant les entreprises nationales à adopter davantage ce mécanisme sur le marché intérieur ainsi que sur les marchés étrangers, en tirant profit des encouragements mis en place et des réussites de certaines marques nationales dans ce domaine (telles que El Mazraa au plan intérieur et les pâtisseries Masmoudi à l’étranger).

A contrario, a-t-il précisé, certaines intentions d’investissement ont été enregistrées dans les secteurs soumis à autorisation et notamment le secteur de l’alimentation. Le ministre a indiqué que son département a adopté une démarche progressive pour les secteurs non-libéralisés en répondant favorablement aux demandes d’autorisation jusqu’à un nombre déterminé de points de vente pour chaque marque.

De son côté, la présidente de l’UTICA, Mme Wided Bouchamaoui, a fait remarquer que la franchise représente, aujourd’hui, une initiative importante pour aider à la mise en place d’un nouveau modèle de développement régional équitable, notamment en matière de création d’entreprises et d’emplois dans les régions, et aussi un moyen important pour moderniser le commerce tunisien et améliorer les circuits de distribution, de par son rôle dans promotion des exportations et la création de nouveaux réseaux à l’étranger.

Elle a ajouté que l’organisation de ce salon « coïncide avec une conjoncture politique et économique particulière en Tunisie”, ajoutant que « cette conjoncture temporaire ne nous empêchera en aucun cas à aller de l’avant pour réaliser nos objectifs de croissance et de développement ».

« Nous croyons fort, que nos partenaires étrangers partagent le même optimisme et la même confiance au potentiel de notre pays”.

Elle a ajouté que beaucoup d’enseignes tunisiennes ont réussi une expansion significative sur le territoire national et ont réussi à s’internationaliser. C’est ainsi que la Franchise doit être considérée comme une opportunité pour nos jeunes diplômés afin de créer de bonnes affaires avec un savoir-faire déjà confirmé et acquis, a- t-elle conclu.

Pour le président de la CCIT (chambre de commerce et d’industrie de Tunis), Mounir Mouakhar, a annoncé, à cette occasion, que la nouveauté de ce salon consiste en le soutien financier qui sera accordé aux futurs franchisés par le biais d’un fonds américain de 50 millions de dollars et ce à travers les banques tunisiennes partenaires dans cette action et qui sera opérationnel en juillet ou Août prochain. Il s’agit d’une facilité qui est initiée par Middle East Investment initiative (MEII).

Il a fait savoir que l’association Tunisienne de la Franchise qu’abrite la CCIT, tiendra son assemblée générale le 1er mars 2013, en marge de ce salon. Elle s’attellera pour sa part, à promouvoir la culture de la Franchise en Tunisie dans le but de développer le secteur de la distribution et des services et d’inciter à la création d’entreprises ainsi que la mise en relation entre les demandeurs d’emplois et les franchisés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here