Oxford Business Group signe un mémorandum d’accord avec Ernst & Young (Tunisie) pour son rapport 2013

La portée du nouveau code d’investissement et sa capacité à stimuler une hausse de l’afflux de capitaux vers la Tunisie seront analysés dans un nouveau rapport publié par le cabinet de recherche économique et de conseil Oxford Business Group (OBG).

The Report : Tunisia 2013 exposera les défis auxquels les investisseurs étrangers sont actuellement confrontés mais également les opportunités qui se présentent, ainsi qu’une partie des mesures envisagées par le gouvernement, notamment en matière de formation professionnelle, de réglementations plus souples et de nouvelles infrastructures,  pour attirer de nouvelles entreprises dans le pays. Le rapport examinera en outre les initiatives du gouvernement destinées à mieux soutenir les entreprises locales dans leur démarche de développement des capacités de production et d’augmentation des relations d’exportation à l’étranger.

Dans le cadre de son processus de recherche, OBG a signé un mémorandum d’accord avec Ernst & Young (Tunisie) pour l’élaboration de sa toute dernière analyse de l’économie tunisienne. En vertu de ce mémorandum d’accord, OBG collaborera avec le cabinet d’expertise comptable pour la rédaction du chapitre dédié à la fiscalité de The Report: Tunisia 2013, afin de garantir des informations actuelles et précises sur l’environnement réglementaire et fiscal.

Robert Tashima, directeur éditorial pour l’Afrique chez OBG, a déclaré que, dans un contexte politique placé sous le signe de l’instabilité, il était crucial de donner une vision d’ensemble de l’environnement réglementaire et du climat d’affaires qui soit claire et complète en vue d’améliorer la confiance des investisseurs.

« Les investisseurs se sont montrés plutôt frileux à l’idée de réintégrer les marchés de croissance d’Afrique du Nord suite aux importants troubles politiques de ces deux dernières années. Mais il ne faut pas oublier que les économies comme celle de la Tunisie conservent des facteurs fondamentaux très attractifs sur le long-terme, notamment une population éduquée, des liens commerciaux solides, une infrastructure satisfaisante et des coûts concurrentiels. La solution pour exploiter au mieux ces atouts dans un contexte d’instabilité sur le court terme est d’établir un ensemble de règles claires et cohérentes à destination des investisseurs, sans oublier leurs droits et leurs devoirs. Donner une orientation à la fois en termes de stratégie économique générale et de réglementation en matière d’investissements contribuera à restaurer la confiance des investisseurs. »

Noureddine Hajji, Associé Directeur Général chez Ernst & Young (Tunisie), a affirmé que les mesures fiscales mises en place par l’État visent à contribuer au maintien de la stabilité durant le processus de transition démocratique du pays, notamment la prorogation de l’aide aux exportateurs et l’allègement de la pression sur la trésorerie des entreprises. « L’introduction d’un code d’investissement qui serait transparent, bannit  l’arbitraire et qui définirait clairement les règles à suivre par tous les acteurs de l’économie du pays, voilà ce qui devrait maintenant constituer une priorité », a-t-il ajouté.

Laura Della Guardia, directrice Tunisie d’OBG, s’est déclarée ravie de pouvoir travailler avec Ernst & Young (Tunisie) sur le rapport 2013 du groupe. « Nos recherches déboucheront sur le toute premier guide d’investissement complet de l’économie post-révolution à paraître en langue anglaise et porteront à six le nombre de rapports publiés par Oxford Business Group sur la Tunisie », a-t-elle expliqué. « Je suis impatiente de collaborer avec Ernst & Young (Tunisie) pour couvrir cette période charnière de l’histoire de la Tunisie et apporter aux investisseurs une analyse détaillée des opportunités que le développement du pays continue à produire. »

The Report: Tunisia 2013 apportera une analyse complète et précise de nombreux secteurs clés dans la contribution au PIB tel que les secteurs de la banque, du tourisme et du transport mais aussi des indicateurs économiques et sociaux généraux. Le rapport sera disponible en version imprimée ou numérique sur internet.

À propos d’Oxford Business Group

Le cabinet de recherche économique et de conseil Oxford Business Group (OBG) est aujourd’hui l’un des leaders de l’information économique et financière sur les économies émergentes de l’Afrique, du Moyen Orient, de l’Asie  et de l’Amérique latine. À travers une gamme étendue  de publications disponibles en ligne et en version papier, OBG apporte une analyse complète et détaillée des données macroéconomiques et des développements sectoriels, notamment dans les secteurs de la banque, des marchés financiers, de l’assurance, de l’énergie, du transport, de l’industrie et des télécommunications. The Report: Tunisia 2013 a été élaboré avec l’assistance du Ministère de l’Investissement et de la Coopération Internationale, Tunisie Valeurs et Ernst & Young (Tunisie).

 


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here