Le meurtrier de Chokri Belaïd est identifié et fait toujours l’objet de poursuites

Le ministère de l’intérieur a organisé aujourd’hui une conférence de presse pour dévoiler les dernières avancées au sujet du meurtre de Chokri Belaïd.

Ali Larrayedh a indiqué qu’une opération de filature de la victime avait été organisée  quelques jours avant l’assassinat et que quatre suspects ont été arrêtés.

L’un des suspects arrêtés a reconnu avoir été le conducteur de la moto sur laquelle le meurtrier de Chokri Belaïd avait fui. Le meurtrier quant à lui reste jusque- là en état de fuite mais il est bien identifié par les services de l’ordre et il est toujours recherché.

Ali Laarayedh a fait également savoir que les suspects appartiennent tous au courant salafiste radical mais qu’aucune preuve n’est disponible jusqu’à l’heure quant à leur appartenance à une organisation ou à un parti quelconque.

Le ministre a affirmé que l’âge des suspects est compris entre 26 et 34 ans.

Toujours selon Laarayedh, l’un des suspects est connu pour avoir des antécédents judiciaires, et par son affiliation récente (après la révolution) à une bande criminelle spécialisée dans la destruction des biens publics et privés.

Et Laarayedh d’ajouter : «  Les investigations sont toujours en cours et c’est la raison pour laquelle nous ne pouvons dévoiler plus de détails. Nous n’avons jusqu’à l’heure aucune preuve de l’implication de parties extérieures dans l’assassinat. Les suspects sont tous Tunisiens et ils sont tous sur le territoire tunisien ».

Laarayedh a, lors de cette conférence, appelé toutes les parties prenantes et tous les Tunisiens à s’unir autour des objectifs de la révolution et des institutions de l’Etat  pour pouvoir protéger le pays des dangers qui le guettent.

Le ministre a par ailleurs fait valoir les efforts déployés pour démanteler les réseaux du trafic d’ armes faisant savoir que les stocks saisis étaient destinés à perpétrer des attaques sur le sol tunisien ou dans d’autres pays.

Il a, à ce titre, réitéré l’engagement du ministère de l’Intérieur à faire prévaloir l’intérêt de l’Etat, à lutter contre le terrorisme et à faire respecter la loi, seule garante de l’Etat de droit, de l’ordre et du vivre en commun.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here