La STEG aligne les plans et se prépare pour l’été 2013

« Nous comptons sur la compréhension des citoyens et du secteur public et sur la diligence de nos employés et agents pour récupérer 300 millions de dinars du total des 407 millions de dinars d’impayés de la société », a déclaré ce matin Tahar Laaribi, le PDG de la STEG, lors de la réunion périodique des chefs de districts de l’entreprise. La somme qu’aspire le PDG à recouvrer permettrait à l’entreprise de surmonter une situation financière particulièrement délicate.

La valeur des dus représente en effet environ 18% de la valeur du chiffre d’affaires de l’entreprise. Le manque à gagner est donc imposant. Ajoutées aux 394 millions de dinars payés par les clients en 2012, les sommes à récupérer aideraient le fournisseur d’électricité national à entamer, avec plus d’aisance, son plan d’action pour l’année 2013. Un plan d’action que Jomaa Souissi, le directeur des études stratégiques de la STEG a axé autour d’un objectif principal: bien se préparer pour l’été 2013 et éviter les erreurs de l’été précédent.

Le 11 juillet 2012,  la consommation avait en effet atteint un pic de 3.353 mégawatts. Cette consommation record avait entraîné plusieurs délestages, afin de maintenir le réseau qui avait été alors sur le point de s’effondrer. Le pic prévu pour l’année en cours, a, quant à lui, été évalué entre 3.500 et 3.600 mégawatts. Pour répondre à cette demande importante, la STEG a déjà commencé l’installation de deux centrales électriques à Bir Mcherga (gouvernorat de Zaghouan), lesquelles devraient entrer en production au mois de juin prochain. «  L’avancement global du projet, à la date du 8 février 2013, est de 48,7%, soit 2,6% d’avance sur le planning prévisionnel », s’est félicité Jomaa Souissi.

Par ailleurs, la STEG a lancé, avant-hier, un appel d’offres pour la location de groupes de diesel mobiles. « Cette mesure devrait assurer 120 mégawatts supplémentaires » a estimé le directeur des études stratégiques qui a également mis en relief la coopération avec les pays voisins. L’entreprise projette de ce fait d’acheter de l’électricité auprès de l’entreprise libyenne GECOL, dont les responsables ont déjà confirmé la fourniture d’une puissance de 50 à 150 mégawatts. La STEG a également finalisé une convention avec SONELGAZ, en vertu de laquelle la compagnie algérienne fournirait une puissance de 100 mégawatts.

Le responsable de la compagnie a également annoncé une série d’opérations de maintenance et de mise en services d’ouvrages de transport et de distribution. Les ingénieurs et techniciens de la STEG procéderont cette année au remplacement de 1.835 transfos, à la pose de 1.000 kilomètres de câbles souterrains et de 1.250 kilomètres de lignes aériennes (moyenne et basse tension).

Ce plan technique, le directeur des études stratégiques l’a appuyé d’un plan de communication et de gestion de la relation client. C’est que, dans le cadre de ses campagnes de sensibilisation, la STEG continuera notamment la politique de bonification des clients économes et la distribution des lampes à basse consommation à prix réduit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here