En 2012: la Tunisie pourrait réaliser un taux de croissance de 3,5%

La Tunisie pourrait réaliser un taux de croissance de 3,5% pour 2012, a annoncé Lamia Zribi, Directrice générale des prévisions au ministère du Développement régional et de la Planification.

Plusieurs facteurs pourraient être en faveur de la réalisation de ce taux de croissance. Il s’agit de l’augmentation de 2% de l’indice de production industrielle, la reprise de certains secteurs tels que le tourisme et le transport, en plus de la relance du secteur agricole qui a enregistré un taux de croissance de 4,1% et ce, pour la deuxième année consécutive.

A ce propos, le ministère de l’Agriculture s’est déclaré confiant quant à l’évolution de ce taux, pour atteindre 5% en 2012.

Concernant les services, Mme Zribi a affirmé qu’il est prévu de réaliser un taux de croissance de 4% sur la base de l’évolution des secteurs des hôtels, cafés et restaurants.

Les industries manufacturières devront enregistrer, quant à elles, un taux de croissance négatif (-0,1%) en 2012, et ce, à cause de la régression des exportations des industries mécaniques et électroniques et du secteur du textile ainsi qu’en raison de la crise dans la zone euro.

Pour la consommation, la responsable a indiqué la possibilité d’atteindre un taux de croissance de 4,5%, provenant des recrutements prévus dans l’administration publique (23 000 emplois) et des augmentations salariales.

Au volet des investissements publics prévus dans le cadre du budget de l’Etat, ils devront avancer à un rythme estimé à 73%, vu le retard enregistré dans la réalisation de bon nombre de projets publics.

En ce qui concerne les équilibres financiers, Lamia Zribi a déclaré que le déficit de la balance des paiements courants pourrait atteindre 8,1%.

Toujours selon la même source, le déficit budgétaire pourrait être circonscrit entre 4,9% et 5%, contre des prévisions annuelles de l’ordre de 6,6%.

Laisser un commentaire