Echec de l’initiative de Jebali, nouvelles concertations pour un gouvernement mixte de compétences et de politiques

Le président du mouvement Ennahdha Rached Ghannouchi a souligné, lundi, au terme de la séance de concertations sur l’initiative de Hamadi Jebali de former un gouvernement de compétences apolitiques, l’impératif de « former un gouvernement mixte composé de compétences et d’hommes politiques, et dont les ministres ne se présenteront pas aux prochaines élections ».

« Le parti Ennahdha n’a pas refusé l’initiative de Jebali mais a accepté de la modifier », a précisé Rached Ghannouchi, ajoutant que tous les participants (à la réunion) ont exprimé leur attachement à Hamadi Jebali au poste du chef du gouvernement.

S’agissant de la neutralité des ministères régaliens, il a affirmé que « le débat reste ouvert » et que son parti ne s’y oppose pas « pourvu que le prochain gouvernement se mette au travail ».

Aziz Krichène, membre du bureau politique du Congrès Pour la République, a parlé de consensus autour d’un gouvernement composé de compétences nationales et d’hommes politiques, assurant que « l’initiative de Jebali,  telle que proposée, n’aurait pas eu l’approbation de l’Assemblée Nationale Constituante, contrairement à la formule modifiée qui sera, elle, approuvée ».

Mohamed Hamdi, coordinateur général de l’Alliance Démocratique, a souligné pour sa part que « la réunion d’aujourd’hui a marqué la fin de l’initiative de Jebali », évoquant également l’existence « d’autres initiatives pour former le prochain gouvernement ».

Samir Bettaib, porte-parole d’Al Massar, a affirmé que « l’initiative de Jebali a échoué », regrettant qu’avec cet échec, « la Tunisie a raté une précieuse occasion de s’en sortir avec les moindres dégâts ».

Le Chef du gouvernement provisoire Hamadi Jebali avait déclaré, lundi soir, que les concertations avec les partis politiques sur son initiative de former un gouvernement de compétences apolitiques « n’ont pas abouti à un consensus », ajoutant qu’il rencontrera, demain mardi, le Président de la République pour « trouver une solution ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here