Moez Joudi met en garde contre une dégradation générale des équilibres vitaux

Intervenant  sur les ondes de SHEMS FM, l’expert économique Moez Joudi, a tiré la sonnette d’alarme quant à la situation économique générale du pays. Il a dressé un tableau pour le moins sombre de l’économie tunisienne, faisant savoir que le climat d’instabilité politique et sociale qui règne dans le pays a beaucoup influencé l’économie tunisienne qui repose essentiellement sur les exportations et les investissements.

M. Joudi a mis en garde contre l’aggravation des déficits qui entraîne une nette dégradation des équilibres vitaux

Il a rappelé que le déficit de la Balance commerciale a atteint les 11, 8 milliards de dinars en 2012, contre 6 milliards de dinars en 2011 et 4 milliards de dinars en 2010. Le déficit budgétaire a dépassé  quant à lui la barre de 7%. L’inflation a de son côté dépassé les 6%.

Des chiffres pour le moins alarmants, selon l’expert économique, qui a évoqué, par ailleurs, le Programme de réformes structurelles proposé par le FMI, soulignant qu’il s’agit d’un programme de crise qui conditionne l’aide à la mise en place de réformes structurelles sur plus d’une échelle.

Le Programme de réformes structurelles rappelle, selon Moez Joudi, le Plan d’ajustement structurel des années 80.

M. Joudi a par ailleurs dénoncé un éventuel déficit des caisses sociales en 2017. Pire, il a averti d’une éventuelle incapacité de l’Etat à verser les salaires, d’autant plus que la Tunisie devra rembourser des dettes anciennes en 2015.

« Une Situation de cessation de paiement est inévitable si la situation actuelle se poursuivait, d’autant plus qu’aucun plan de sauvetage n’a été mis en place », fait-il remarquer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here